LibreOffice, le fork d’OpenOffice.org

octobre 5, 2010

Suite au rachat de Sun par Oracle, de nombreuses incertitudes ont été soulevées quant à l’avenir de la suite bureautique OpenOffice.org ; en particulier au vu des actions intentées contre Google sur Java et la mort de OpenSolaris. Certaines personnes ont mentionné des problèmes sur l’acceptation des corrections post 3.3 (et l’attribution obligatoire du copyright à Oracle), le fait que la feuille de route n’était plus disponible pour la communauté et que Oracle se préoccupait surtout de changer la marque (Sun OpenOffice.org -> Oracle OpenOffice.org). Par conséquent un certain nombre d’entités (Novell, Gnome foundation, RedHat…) ont décidé de forker la suite OpenOffice.org et de changer la licence, passant de LGPLv2 à LGPLv3 probablement pour se prémunir contre les attaques sur les brevets dont semble friand Oracle.

Un autre point important dans le développement a été changé : il n’est plus besoin de donner la paternité de son code à Oracle (Sun précédemment). Le gros avantage d’augmenter le nombre de personnes ayant un droit sur une partie du code diminue la probabilité de voir le code changer de licence et se propriétariser (note : cette même technique est utilisé pour le noyau Linux).

Nous avons donc la joie (ou pas) de vous annoncer la naissance d’un petit nouveau, LibreOffice, qui a été engendré par son papa OpenOffice.org, mais abandonné par sa mère adoptive Oracle. Tout cela est chapeauté par une nouvelle fondation appelée « The Document Foundation ». Pour plus d’informations je vous incite à aller faire un petit tour sur leur site. On notera au passage l’implication de certain(e)s français(e)s bien connu dans le milieu OpenOffice.org français.

0