MySQL 5 : Les vues — (part 7/7)

janvier 13, 2009

(<- précédent)

Conserver la structure d’une table si elle doit être modifiée

La problématique est de mettre à jour le schéma de l’application en changeant la structure de certaines tables.

Changer le schéma a comme principal impact d’obliger de modifier les requêtes de l’application. Il sera donc nécessaire de les identifier pour les mettre à jour à leur tour, ce qui peut rapidement devenir fastidieux. Au travers de l’exemple qui suit, nous allons créer une vue qui va masquer le changement de table ce qui nous évite de modifier les requêtes applicatives. Une nouvelle version de l’application pourra utiliser la nouvelle table sans être obligé d’utiliser la vue, on assure ainsi la compatibilité ascendante.

Ma table de départ est la table livre:

Les requêtes, du coté de l’application, sont les suivantes:

De cette structure où je ne peux gérer que des livres, j’en crée une autre qui m’offre plus de souplesse, la table produit:

Les seuls produits disponible sont mes livres, je remplis donc ma table produit avec le contenu de la table livre :

La dernière phase consiste à créer la vue « livre », il me faut donc au préalable effacer la table du même nom. Les vues et les tables partageant le même espace de nom.

Les changements sont transparents pour les trois requêtes de mon application.

Conclusion

Voici un petit tour d’horizon sur les vues, qui nous l’espérons aura contribué à affiner votre vision sur ce sujet. Il est certain que ces tables virtuelles amènent une certaine souplesse au schéma et il serait dommage de ne pas en profiter. Cependant, ce n’est pas non plus une solution miracle, car ajouter des objets peut rapidement rendre le schéma complexe. Maintenant à vous de voir dans quels cas les vues pourrons vous être utiles. Pour nous, c’est tout… vu.


MySQL 5 : Les vues — (part 1/7)

Leave a Reply